Nous souhaitons ce matin la bienvenue à Dorothée, créatrice de bijoux, papeterie et petits accessoires! Son univers est à la fois poétique, graphique, un brin fantaisiste mais surtout plein de délicatesse. Féminins et contemporains, ses bijoux racontent une histoire et font vivre ses petits personnages, qui pourraient être surgis de jolis contes. Que ce soit pour l’originalité des matériaux qu’elle utilise, pour les couleurs de ses douces boucles d’oreilles, ou encore pour le design enfantin et rigolo de ses petits carnets, une chose est sûre,vous trouverez forcément chez elle de quoi gâter vos témoins, faire swinguer votre sublime robe blanche et coucher toutes vos belles idées sur papier…

Dorothée, peux-tu te présenter en quelques mots? 

Je suis Dorothée Vantorre, créatrice de la marque de bijoux Les Folles Marquises. Je suis également sculpteur et illustratrice. J’ai été, dans ma vie précédente, architecte, et j’ai aussi écrit un livre sur le modelage, il y a quelques années, la concrétisation d’un vieux rêve.

Ton premier souvenir associé à un mariage?

J’étais petite fille d’honneur au mariage d’un cousin, j’avais sept ans et j’étais toute fière de ma jolie robe et de la couronne de fleurs dans mes cheveux, mais je ne comprenais pas très bien le sens de toute cette agitation; je n’avais aucune idée de ce que représente un mariage!

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer? 

Avant tout, ma mère. Elle a toujours aimé créer, y passait un temps fou, mais ne s’est jamais donné la chance d’en faire un métier. Elle m’a transmis le goût de la création, mais paradoxalement, m’a toujours dissuadée de travailler dans ce domaine car, selon elle, il était impossible d’en vivre. Ce qui ne l’empêchait pas d’écumer les salons créatifs, en amateur, et moi de l’accompagner pour vendre mes premiers bijoux, dès l’âge de six ans (je devais être la plus jeune vendeuse de France, pas sûr que cela passerait aujourd’hui…).

Après le bac, j’ai étudié l’histoire de l’art pendant un an, mais j’étais très frustrée d’étudier l’art sans le pratiquer. Je suis alors entrée à l’école d’architecture de Villeneuve d’Ascq, où mes attentes ont été en partie comblées. Malgré tout, je n’étais pas heureuse, mais il m’a fallu dix ans pour savoir ce que je voulais vraiment faire de ma vie. La réalisation est venue peu à peu, grâce à des rencontres, notamment avec Julie Bernard, l’une de mes colocataires quand j’étais étudiante. Julie est vitrailliste, c’est la première fois que j’ai pu côtoyer un artisan/artiste qui vivait de son art. De là, j’ai découvert que ce n’était pas un cas isolé. Révélation ! Plusieurs années après, diplôme d’architecte en poche, en CDI dans une agence, j’ai compris que 1) vraiment, l’architecture, ce n’était pas pour moi, et que, ce qui m’éclatait, c’était la création, 2) je voulais être à mon compte, pas travailler pour un patron, 3) on n’a qu’une vie, alors autant faire ce qu’on aime ou au moins se donner toutes les chances d’y parvenir ! Et hop, juste avant d’avoir trente ans, je me suis lancée dans l’aventure !

Comment décrirais-tu ton métier?

Je suis à la fois chef d’entreprise, ce qui demande beaucoup de temps et d’investissement, et artiste, et ce n’est pas incompatible (du tout). On a tendance à voir les artistes comme des créatures insouciantes et ignorantes des réalités matérielles, mais ceux qui réussissent ont en général la tête sur les épaules. C’est un « business » comme un autre. Mais tellement excitant! La créativité et l’inventivité, canalisés, sont un gros atout pour une entreprise.

Quand on crée sa boite, au début, il faut souvent tout faire soi-même. Je jongle donc entre la partie créative : conception de modèles, sessions de dessin (qui deviendront bijoux, illustration ou sculpture), sculpture, graphisme, communication ; et la partie business, que j’envisage de déléguer dès que possible : prospection, démarchage, vente, comptabilité…

C’est un métier exigeant, mais qui peut très gratifiant. Un métier qui s’invente au fur et à mesure…

Quel est ton moment préféré dans ton activité ?

Quand j’ai une nouvelle idée. Quand je suis seule, au calme, à l’atelier. Quand je dessine sans impératif. Quand un client m’écrit pour me remercier. Quand j’ai la chance de rencontrer mes modèles : Barbara Canepa, Natacha Plano, Manitas de Plata… Quand je vends un bijou à l’autre bout de la planète; je voyage par procuration.

Comment se passe la relation avec tes clients, peuvent-ils te rencontrer ? Faire faire du sur-mesure ?

Je n’ai pas de boutique physique, seulement un atelier (situé à domicile), cependant j’aime rencontrer mes clients. Chaque année, j’organise à l’atelier un ou deux évènements ouverts au public. Le prochain a lieu le dimanche 14 septembre (lien Facebook), ce sera mon tout premier vide-atelier: je fais un grand ménage dans ma vie en ce moment (matériel et spirituel), et je me débarrasse de matériel inutilisé, d’anciennes collections, mais aussi de pièces uniques et inédites : bijoux, illustrations, sculptures, etc. Cela afin de laisser la place aux futures créations.

L’évènement suivant aura lieu en octobre, pour les Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes (qui ont lieu dans toute la région). Le reste du temps, je reçois uniquement sur rendez-vous.

En ce qui concerne la création sur-mesure, je souhaite proposer des bijoux avec message personnalisé ou date au dos (comme le bijou que j’ai créé pour Merry Mary), cela ferait un superbe bijou-souvenir pour une mariée, je réfléchis actuellement à la logistique, cela devrait être disponible à partir de début 2015.

Pour des plus petites pièces ou des cadeaux pour les invités par exemple, je peux réaliser des badges, des bijoux, soit déclinés à partir d’un modèle existant, soit une création totalement nouvelle. Je réalise également des logos et autres travaux graphiques.

Quelle fourchette de prix? 

Ma fourchette de prix est étendue : cela commence avec des petits prix comme les cartes à moins de 2 €, les badges à 3 € ou les carnets à 6,5 €. Pour les bijoux, on tourne autour de 30 – 35 €, pour un bijou entièrement réalisé en France et dans des matériaux soigneusement choisis. Les pièces les plus exceptionnelles peuvent aller jusqu’à 150 € pour les bijoux en pièce unique, et plusieurs centaines d’euros pour les sculptures.

Acceptes-tu les demandes saugrenues, décalées, originales?

Je suis toujours ouverte aux défis. C’est excitant, ça oblige à innover, à se dépasser. J’ai réalisé par exemple en début d’année une fresque au pochoir sur un panneau carré de 2,5m de côté pour une action organisée par ma ville (Calais), dans le cadre d’un projet collectif avec d’autres artistes.

J’ai créé il y a quelques années un couple de figurines pour le mariage de l’auteur-illustratrice de bande dessinée Katia Even (basée à Boulogne sur mer), basé sur ses dessins. C’était un défi intéressant, et le résultat a beaucoup plu, puisque les photos ont fait le tour du monde (Merci Internet), et je reçois encore aujourd’hui des demandes liées à cette réalisation. Je préfère préciser que ce type de commande demande des dizaines d’heure de travail et que le prix est en conséquence…

Un souvenir particulier qui te fait encore rire? 

Une cliente qui m’avait commandé un médaillon représentant leur couple, pour offrir à son amoureux. Elle s’est trompée dans la couleur de ses yeux… Elle a fini par me commander un deuxième médaillon, identique, pour elle. Et un autre pour son ami, avec la bonne couleur pour les yeux cette fois !

Un mariage auquel tu rêverais de participer?

J’adorerais assister à un mariage indien style Bollywood, pour la musique, les couleurs, les plats, les danses…

Le moyen le plus simple de te joindre?

Il suffit de m’écrire : lesfollesmarquises[a]gmail.com

Mais vous pouvez aussi me trouver ici :

Site : www.lesfollesmarquises.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/lesfollesmarquises

Blog : http://lesfollesmarquises.blogspot.fr/

Dorothée, nous souhaitons beaucoup de réussite aux Folles Marquises! Tes bijoux nous ont tapé dans l’œil 🙂 A bientôt!

Recommended Posts
Showing 4 comments
  • juju
    Répondre

    Très original .. très joli .. encore un bel article !

    • Valérie
      Répondre

      Merci! C’est une très belle découverte ici aussi!

  • Tangerinette
    Répondre

    Hou, tout ce que fait Dorothée est superbe! Grande fan de ces créations!

    • Valérie
      Répondre

      Complètement d’accord!!! C’est très frais je trouve, j’adore!

Leave a Comment